Connecté au monde, technophile et toujours à la recherche de nouveautés pour les partager avec vous !

Les hébergeurs français ne sont pas contents !

Écrit par
hebergeurs-projet-de-loi-eboow
 

Ils sont 7 à exprimer leur mécontentement : OVH, AFHADS, IDS, IKOULA, GANDI, LOMACO et ONLINE quant à l’avancée du projet de loi en cours de discussion sur le renseignement.

Ce nouveau projet de loi, qui vise à lutter contre le terrorisme, va aussi impacter de manière significative sur les libertés de tous par l’utilisation de boites noires permettant au service de renseignements et autres services de sécurité intérieure, d’avoir accès à toutes les données personnelles des internautes.

Avec cette méthode, il ne sera pas plus possible de garantir la sécurité et le secret des données aux internautes tant particuliers, que professionnels ou institutionnels.

Hors la sécurité est justement ce que recherchent tous les clients d’hébergeurs quel qu’ils soient.

Quant au contrôle et à la validation prévus, ils ne seraient garantis et validés que par une commission de 9 membres. Il est légitime de s’interroger sur le bien-fondé de cette approche !

En état, les hébergeurs ont donc décidé de ne pas rester muets, allant même jusqu’à réfléchir sur une possible délocalisation vers des pays plus en accord avec cette notion de liberté et de protection des données qui pour le moment est encore chère à la France.

Ces mêmes hébergeurs qui n’hésitent pas à mettre en avant qu’une grosse partie de l’économie numérique est dépendante de ce que qu’ils peuvent offrir en termes d’investissements de masse et d’emplois, des développements réguliers et d’envergures sur tout le territoire grâce à la liberté et la sécurisation des données que la France défend.

Changer cette notion fondamentale aurait un impact fort sur notre économie numérique au niveau national mais également international car de nombreux clients étrangers font également appels à ces services.

Il est donc primordial que nos politiques mesurent bien les choses avant de prendre la moindre décision car c’est aussi l’environnement des objets connectés, de la ville numérique, du Big Data, … qui sont concernés par ce que ce projet de loi pourrait amener.

Connecté au monde, technophile et toujours à la recherche de nouveautés pour les partager avec vous !

Et toujours plus dans notre boutique

Mots clés:
· · · · · · ·
Catégories:
Actualités

Laisser un commentaire

Menu Title